Header image
francais
Conservation - restauration d'oeuvres peintes  
....Retour à l'INDEX
 
 
 
 
 

 
 
Autour de la conservation - restauration

 

Notre discipline comporte deux axes complémentaires visant à la préservation de notre patrimoine : la conservation et la restauration.

Conserver une oeuvre, c'est agir sur son environnement de manière préventive afin d'optimiser les conditions de son stockage ou de son exposition. Il s'agira par exemple de stabiliser la température et l'humidité relative dans le local, de veiller à ce que ce lieu de stockage soit sain et sûr ou que le conditionnement de l'objet soit approprié.

On parle de conservation curative lorsque l'on doit traiter l'objet afin de stopper sa dégradation et de le stabiliser (consolidation de la matière, traitements de support...).

La restauration vise à l'amélioration de l'esthétique de l'œuvre, afin de la rendre plus lisible (nettoyage, dévernissage, masticage, retouche, vernissage). Ce sont les traitements les plus spectaculaires visuellement, mais il faut souligner le fait qu'ils sont rarement indispensables à la bonne conservation de l'œuvre et qu'ils sont déontologiquement discutables.

Notre discipline repose sur trois principes qui sont la stabilité, la lisibilité et la réversibilité. De manière générale, on préfère un traitement minimal afin de garder l'objet dans la matérialité et l'esthétique qu'a voulu son auteur et pour conserver toutes les informations qu'il recèle.

Stabilité : les matériaux employés au cours de la conservation et de la restauration de l'œuvre doivent être compatibles avec les matériaux constitutifs originaux et rester le plus stable possible afin qu'ils vieillissent de la manière la plus lente et la plus homogène possible.

Lisibilité : les traitements doivent pouvoir être observés par un œil un peu exercé afin que l'on puisse distinguer ce qui est original de ce qui ne l'est pas. On emploie donc impérativement des matériaux différents de ceux qui constituent l'œuvre.

Réversibilité : un traitement peut avoir été mal mis en oeuvre et va vieillir. Il convient donc d'utiliser des matériaux qui seront réversibles sans que la matière originale ne soit altérée.

La documentation de l'œuvre à travers des prises de vue, des constats d'état et des rapports d'intervention est l'un des points essentiel de notre travail.

 
 

 

Association Transversa Ondo
le site internet et le blog

Atelier création
le website et le blog

Podcast - Ruben Vagabund

Fred Burg (blog polyglotte)


 

 

 
 
 
 
      Copyright © 2011 by Marie CASTEL-SEHIC. ALL RIGHTS RESERVED